Marseille, le 1er mars 2021 – Une tribune de Pierre de Froidefond, Hervé Lucas et Arnaud Réal del Sarte, associés de CVE

Au moment de créer CVE, nous nous sommes interrogés sur l’entreprise que nous souhaitions être ; et non l’entreprise que nous voulions faireDès le départ, la dimension humaine a été placée au cœur du projet.

De l’intention initiale à notre Manifeste CVE, jusqu’au lancement de notre signature « Believe in Human », de nombreux événements ont jalonné l’histoire de notre groupe. Ils ont nourri notre vision, celle d’un projet humain, d’une entreprise basée sur l’engagement, l’épanouissement et l’excellence. Cette vision que nous portons pour CVE, nous avons à cœur de la faire grandirde la partager avec toutenos équipes, et au-delà avec tous ceux qui croient en l’entreprise utile et responsable.  

Ce qui caractérise en premier lieu notre vision de l’entreprise, c’est qu’elle est née avant même le projet CVE. Dès la première prise de contact entre Hervé [Lucas] et Pierre [de Froidefond], la question du sens a occupé les longs échanges qui ont précédé la création de CVE. « Pourquoi veux-tu créer une entreprise ? » Nous avions alors des parcours dans de grands groupes, où l’intérêt individuel pouvait primer sur les intérêts collectifs et la recherche du bien commun. Cette question était aussi pour nous une remise en question. Que voulions nous être ? 

La réponse se trouvait déjà à cette époque dans la dimension humaine, sans que nous en percevions encore tout ce que cela allait représenter au fil des années. Nous avions cette valeur très forte en commun, alors que nous n’avions pas encore la première ligne de notre business plan. Nous avons ainsi créé avant tout un projet humain, l’entreprise dans laquelle nous avions envie de travailler et l’entreprise que nous voulions être. Toute la suite de CVE s’est construite autour de cet ADN. 

Au fil des années, notre projet humain a évolué avec la croissance du groupeLa vision de départ s’est façonnée et nous a façonnés également. Une croissance aussi forte que celle que nous vivons depuis la création de CVE n’est pas lisse bien sûr. Il y a des sauts d’obstacle compliqués et des événements inattendus qui peuvent paraître des tempêtes : un cadre réglementaire qui évolue, un environnement incertain… Une croissance forte ce sont aussi des charges de travail importantes et des équipes parfois sous tension, nous en avons bien conscience.  

Dans un tel contexte, dire d’une entreprise qu’elle est avant tout un projet humain, que notre préoccupation première est l’épanouissement de nos équipes, cela peut sembler être une forme de doux rêve, inconciliable avec les réalités économiques.  

Nous n’avons pourtant jamais perdu de vue notre ADN. Nos objectifs sont ambitieux et nécessitent la prise en compte de notre écosystème économique. C’est une nécessité pour l’entreprise de créer de la richesse financière. Mais ce n’est pas sa finalité. Si nous souhaitons cette croissance, c’est pour développer notre impact positif et l’intérêt collectif.


L’augmentation de nos effectifs, l’internationalisation, le développement de notre parc de centrales en activité poursuivent 
un même but : devenir un acteur de référence de l’énergie renouvelable décentralisée, en circuit courtLes objectifs financiers sont au service de cette ambition, ce ne sont pas des objectifs « à tout prix ». La vision de long terme que nous portons est bien plus enrichissante.  

Lorsque Arnaud [Réal del Sarte] a rejoint CVE pour en prendre la responsabilité des fonctions finance et financement et devenir associé, cette conception de l’entreprise ne lui était pas encore familière. Lui qui venait de grands groupes très financiarisés pourtant rapidement trouvé son propre alignement dans l’exercice de son métier sous ce prisme différent. 

La responsabilité et l’autonomie des équipes, l’intelligence collective, l’esprit de solidarité qui anime les collaborateurs créent toutes les conditions favorables à l’atteinte d’objectifs très concrets, et de façon très vertueuse.

Nous sommes aujourd’hui tous les trois animés par ces convictions. Nous sommes persuadés qu’elles ont permis à notre entreprise d’être ce qu’elle est aujourd’hui. Ce projet humain que nous avons créé est aujourd’hui la boussole qui indique la direction à prendreL’engagementl’excellence et l’épanouissement guident nos actions et nos décisions. Plus que jamais, dans le contexte mondial dans lequel nous évoluons, avec toutes les incertitudes qu’il comporte, nous avons eu envie de réaffirmer ces valeurs. « Believe in human » est aujourd’hui notre repère« notre énergie qui fait progresser l’énergie » pour la rendre renouvelable, produite et consommée localement dans un modèle de vente directe. C’est le phare qui nous guidera pour les années à venir, qui permettra l’atteinte de notre objectif : changer notre vision de l’énergie. 

« Believe in human » est aujourd’hui notre repère, « notre énergie qui fait progresser l’énergie » pour la rendre renouvelable, produite et consommée localement dans un modèle de vente directe.