Accueil » Actualités » Communiqués de Presse » Cap Vert Energie réalise sa 1ère acquisition de centrale hydro dans l’Aude

Cap Vert Energie réalise sa 1ère acquisition de centrale hydro dans l’Aude

2019-02-21T15:56:57+00:0021 février 2019|Communiqués de Presse|

Marseille, le 21 février 2019 – Après avoir lancé il y a quelques mois son activité hydroélectrique, Cap Vert Energie vient de réaliser sa première acquisition dans l’Aude. L’entreprise mise sur la croissance externe pour se développer dans la petite hydroélectricité et prévoit de réaliser plusieurs opérations similaires au cours de l’année.

Une offre de rachat compétitive et réactive

Cap Vert Energie a acquis la centrale hydroélectrique d’Alet-les Bains dans l’Aude. Un audit préalable poussé a permis d’identifier des optimisations sur le site. Grâce à cette centrale, Cap Vert Energie produira 1,8GWh/an d’électricité d’origine hydraulique. Cela permettra d’éviter le rejet de 115 tonnes de CO2/an.

La stratégie de développement de Cap Vert Energie dans l’hydroélectricité s’appuie d’abord sur l’achat de centrales en exploitation. Pour cela, Cap Vert Energie table sur l’expérience en fusions-acquisitions de son équipe dédiée. D’autre part, le producteur indépendant dispose de l’expertise de son bureau d’études en hydroélectricité qu’il structure en interne. Enfin, Cap Vert Energie mobilise ses compétences en ingénierie financière et son réseau de partenaires financiers. Cela lui permet de mener des transactions de toutes tailles dans des délais courts. Ces acquisitions peuvent nécessiter la mise en place de structurations complexes et optimisées. Elles sont réalisées sans recours à des conseils externes. Elles illustrent ainsi parfaitement la capacité de Cap Vert Energie à poursuivre sa stratégie de développement dans un environnement de plus en plus compétitif.

« Notre capacité à lever des fonds dans un délai restreint et à réaliser l’ensemble des audits techniques, juridiques et administratifs en interne nous permet de proposer des offres de rachat compétitives et réactives. »

Pierre de Froidefond, associé fondateur de CVE aux côtés de Christophe Caille et Hervé Lucas.

Un objectif de parc hydro d’une puissance de 30 MW d’ici 2024

Cap Vert Energie étudie actuellement plusieurs acquisitions similaires de centrales hydroélectriques. Pour ces actifs, l’entreprise prévoit de renforcer leurs capacités de production et d’assurer les mises aux normes environnementales. En parallèle, le producteur travaille sur le développement en propre de nouveaux projets hydroélectriques. CVE a pour ambition d’exploiter un parc hydroélectrique d’une puissance de plus de 30 MW d’ici 5 ans.

Par nature décentralisée, l’hydroélectricité s’inscrit pleinement dans la vision du groupe CVE. Celle-ci consiste à produire des énergies renouvelables à proximité des sites de consommation dans un modèle de vente directe. L’hydroélectricité est également complémentaire du mix énergétique actuel de Cap Vert Energie, centré sur le solaire et le biogaz.

Dans cette filière, le vieillissement des centrales hydroélectriques existantes, l’accroissement des contraintes administratives pesant sur le renouvellement des tarifs et des concessions, et les nouvelles normes environnementales imposent aux producteurs hydroélectriques de s’industrialiser et de changer d’échelle. Dans ce contexte, Cap Vert Energie propose aux producteurs différentes solutions, allant du rachat au partenariat.