Hydro-électricité

Cap Vert Energie lance son activité hydraulique dans une logique de complémentarité de son mix énergétique pour être en mesure de fournir de l’énergie à ses clients sur des blocs horaires étendues.

Élargissement de notre mix énergétique

Parmi l’ensemble des énergies renouvelables, le développement de l’hydroélectricité est en retard par rapport aux objectifs définis par la programmation pluriannuelle des investissements de production d’électricité de 2009, qui visait une production supplémentaire de 3 TWh en 2020.

Aussi, un nouveau mécanisme de soutien a été introduit par décrets en mai et septembre 2016  pour permettre aux centrales de puissance inférieure à 1 MW de continuer à bénéficier d’obligation d’achat ou de complément de rémunération.

Ce mécanisme de soutien vient s’ajouter aux principaux atouts de l’hydroélectricité :

  • filière bénéficiant d’une maturité importante et faisant appel à des technologies robustes et éprouvées,
  • énergie constante et fiable, très prisée dans le mix énergétique actuel pour sa souplesse et sa régularité,
  • énergie disposant d’un prix de revient très peu élevé, ce qui en fait une énergie très compétitive et rentable même en cas de vente de l’électricité au prix du marché.

La production hydraulique d’électricité est ainsi à l’aube d’une nouvelle évolution et de réelles opportunités économiques sont en train d’émerger.

Cap Vert Energie a donc fait le choix d’élargir son mix énergétique pour se positionner sur la petite hydroélectricité et les centrales de taille intermédiaire (PCH) de tous types (basses et hautes chutes). Pour accélérer son développement dans cette nouvelle activité, Cap Vert Hydroénergie s’oriente vers l’achat de centrales hydrauliques en exploitation. En parallèle,  de nouveaux projets de construction de centrales seront enclenchés, de l’identification d’opportunités jusqu’à la construction.